Le deuil

Le poète Paul Eluard a partagé avec vous la douleur infinie que nous éprouvons lorsque nous perdons un être que l’on a aimé :

relaxation-dordogne-hypnose-humaniste-6Voici le jour en trop. Le temps déborde : mon amour si léger prend le poids d’un supplice.

Cela est vrai qu’il s’agisse d’une mort ou d’une autre forme de séparation, ou de perte.

Mais il nous dit aussi pourquoi, envers et contre tout, nous sommes plus grands lorsque nous avons aimé, partagé, vécu :

Je n’ai rien séparé mais j’ai doublé mon cœur.

L’hypnose humaniste vous propose de vous reconnecter avec l’être que vous avez aimé, de redécouvrir le temps où vous étiez heureux. Elle n’invite pas à une nouvelle séparation mais à une approche différente de la mort, d’une évolution de la relation à l’autre, de la relation à soi. Une vision toute en douceur qui permet de vivre dans la sérénité de ce qui a été et non dans le regret de ce qui n’est plus.

La transe est une clé pour libérer les ressources insoupçonnées qui existent en chacun de nous.

Olivier Lockert

Cette technique s’applique tout autant à des séparations, des divorces, des licenciements, des faillites… qu’à la mort, récente ou plus ancienne, de ceux que nous avons aimés, ou que l’on aurait voulu mieux aimer. Elle peut être choisie également pour aider les personnes vivant des relations trop fusionnelles à « couper le cordon » afin d’apprendre à avancer chacun dans l’autonomie et le respect de l’individualité de l’autre.

Être libre, ce n’est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c’est vivre d’une façon qui respecte et renforce la liberté des autres.

Nelson Mandela