Aline D. 21 ans

Aline D. 21 ans

Extrait : En 5 séances, j’ai pu me retrouver, redevenir la femme indépendante, entreprenante et joyeuse que j’étais avant.

Lorsque je suis venue voir Diana, j’étais vraiment dépassée par ce qui m’arrivait : séparation amoureuse, redécouverte de la vie seule, maladies, symptôme abortif suite à une IVG compliquée qui a refait surface après ma séparation, contexte familial perturbé, troubles du sommeil, perte de confiance en moi…

J’y ai été sans vraiment savoir ce qui m’attendait mais avec une certaine impatience de voir ce que cela allait donner. J’avais l’espoir d’aller mieux, de reprendre le dessus et de tourner la page.

Les deux premières séances ont tourné autour de l’estime de moi-même, ce fut déjà très bénéfique. Mais les séances qui m’ont le plus marquée et métamorphosée tant par le résultat que par l’émotion ressentie pendant la séance sont celles qui ont concerné les deuils que j’avais à faire et qui concernaient mon IVG et ma séparation amoureuse. Deuil d’un enfant, deuil d’une rage, deuil d’une colère envers moi-même, deuil d’une culpabilité…

Avant cette séance et après ma séparation, je me voyais repenser à ce choix, à cet acte, à ce regret, plusieurs fois par jour… J’en pleurais, j’en étais malade, alors que cela avait eu lieu 5 ans avant. Mais la séparation a fait resurgir l’abandon que j’ai ressenti à ce moment-là de ma vie. Je me refaisais la scène, avec tous les scénarios possibles et la petite phrase qui nous torture tous la tête : « ET SI… »

Après cette séance en hypnose humaniste, j’ai ressenti comme une libération, un sentiment de légitimité dans mon choix et une assurance au fond de moi : le choix que j’ai fait ce jour-là, à l’âge de 16 ans, était le choix de ma raison, de ma situation. Même si mon conscient s’amusait à me rejouer la scène, mon inconscient était persuadé que ce 20 mars 2011, j’avais pris la bonne décision. Aujourd’hui, je parle librement de cet acte, je ne pleure plus et surtout je n’y pense pas tous les jours ou même plusieurs fois par jour.  C’est un évènement qui fait partie de ma vie, de ce que je suis, mais je sais maintenant que ce n’est pas cela qui définit ce que je suis, contrairement à ce que je ressentais avant cette séance.

Le deuxième deuil que j’ai été amenée à faire a été celui de ma séparation amoureuse et en même temps, il m’a permis de tirer un trait définitif sur celui de l’avortement, intimement lié à la personne dont je venais de me séparer. Deuil d’une personne, deuil d’une relation, deuil des espoirs, deuil des mauvais souvenirs. Cela faisait 6 ans, 6 ans de relation passionnelle, fusionnelle et destructrice. 6 ans que mon compagnon passait avant moi. 6 ans que je m’oubliais au point d’ignorer mes propres souffrances. 6 ans d’amour, 6 ans de bonheur, 6 ans d’espoir et de désespoir. Avant cette séance, à chaque fois que j’évoquais son nom ou que je discutais avec quelqu’un, je me sentais triste, mal à l’aise. Triste de cette fin, mal à l’aise de n’avoir rien à raconter d’autre que ce que j’avais fait avec lui. Toujours parler de lui… Impression de n’avoir rien à dire d’autre que ça !

Me définir à travers lui me rendait malheureuse : pourquoi est-ce que je n’arrivais pas à parler de moi et seulement de moi ? Pourquoi avais-je besoin de me faire du mal ? J’avais besoin de faire mon deuil…

Pendant cette séance, nous avons séparé les bons et les mauvais souvenirs de lui afin de ne garder que les bons. Tout ça dans le but de ne plus souffrir, de ne plus avoir mal quand je parle de lui, ne même plus avoir besoin de parler de lui, ne plus avoir besoin de me faire du mal, pouvoir enfin tourner la page !

En 5 séances, j’ai pu me retrouver, redevenir la femme indépendante, entreprenante et joyeuse que j’étais avant cette série d'événements malencontreux mais qui font partie de ce que je suis devenue sans pour autant définir ce que je suis aujourd’hui contrairement à il y a quelques mois où je ne vivais qu’à travers mes regrets, mes espoirs sabordés et mes envies inatteignables.

Merci Diana pour tout ce que tu as fait pour moi. Merci de m’avoir redonné ma joie de vivre et mon envie d’avancer. Je ne te remercierai jamais assez alors MERCI !