Témoignages

Certains parmi mes patients ont accepté de partager avec mes lecteurs leur ressenti, leur expérience. Ils se sont efforcés de raconter comment s’était déroulée leur rencontre avec l’hypnose humaniste, avec moi, et les résultats qu’ils ont obenus. Ils vous ont ouvert leur cœur avec une grande sincérité, accueillez leur témoignage avec la même simplicité.


J’ai 71 ans. Depuis mes 20 ans, je bois « pas mal », principalement des bières. Vers mes 30/35 ans, je me suis mis au Ricard. Au début c’était 1 à 2 doses à chaque repas. A 48 ans, après le décès de ma première épouse, j’ai arrêté le sport mais j’ai continué sur les mêmes doses, parfois Lire l’intégralité du témoignage

Je me suis orientée vers l’hypnose humaniste après le décès de mon père car je n’arrivais pas à gérer toutes les émotions antithétiques qui me submergeaient. Je pleurais tous les jours sans pouvoir me contrôler… Et bien que suivie par une psy je n’arrivais pas à aller mieux. Conseillée par une amie, je me suis Lire l’intégralité du témoignage

J’ai rencontré Diana sur la recommandation d’un proche. Notre première entrevue a été source d’échanges et a permis de faire le point sur les difficultés que je devais surmonter. Ainsi, l’objet de ma première séance a été de réconforter mon enfant intérieur. Mon voyage a commencé au milieu d’un champ d’herbe bien verte avec des collines Lire l’intégralité du témoignage

A la fin de l’été, je me suis rendu chez Diana, dans son magnifique chalet où il fait bon vivre et où la neutralité est prédominante. Errant sans but depuis 10 ans, je me suis retrouvé au pied du mur face à deux issues possibles ; à savoir une fin volontaire de ma courte vie, Lire l’intégralité du témoignage

La première fois que j’ai rencontré Diana, j’ai senti les ailes d’un ange me frôler. Mes enfants et moi-même arrivons à retrouver un équilibre grâce à Diana. Elle sait nous faire avancer et regarder dans la bonne direction. Elle sait guérir nos blessures et illuminer nos vies. Un seul mot pour moi la représente : Lire l’intégralité du témoignage

L’hypnose… La première fois que j’ai entendu ce mot, je suis partie à reculons ! Mais les témoignages des personnes qui parlent de leur expérience m’a aidée à comprendre que l’hypnose humaniste n’a rien à voir avec ce que j’avais pu voir à la télévision ou dans certains magazines. Dès notre première rencontre, Diana m’a expliqué Lire l’intégralité du témoignage

Extrait : J’ai pu, des années après, dire, sous hypnose, à ma mère et à mon père ce que j’aurais aimé pouvoir leur dire avant. J’ai pu réparer, me réparer, faire tomber la rancune, la colère et le sentiment d’injustice. J’ai connu Diana il y a presque 1 an et de dois dire que c’est Lire l’intégralité du témoignage

L’hypnose humaniste permet de réparer toutes les souffrances et les croyances que la vie a imprimé en nous dès notre plus jeune âge. J’ai rencontré Diana grâce à l’un de mes amis. Nous avons entamé ensemble un accompagnement en hypnose humaniste. Nous nous sommes très bien entendues dès le départ et l’expérience fut extraordinaire. L’hypnose humaniste Lire l’intégralité du témoignage

Extrait : Ce massage, des orteils jusqu’au bout des doigts en passant par la tête et le cuir chevelu, m’a détendu le corps mais aussi l’esprit… Je suis arrivé chez Diana non sans réticence pour une séance de transynergie… C’est ma femme qui avait pris rendez-vous ! C’était la première fois et je n’en éprouvais ni le besoin Lire l’intégralité du témoignage

Extrait :  Le massage de la tête et du visage, un vrai bonheur, tellement c’est agréable et reposant. J’ai eu l’impression que toutes mes pensées négatives et contrariantes sortaient de ma tête avec les mouvements de mains et de doigts de Diana ! À mon arrivée chez Diana, mon corps était plein de douleurs dans les épaules Lire l’intégralité du témoignage

1 réflexion sur « Témoignages »

  1. Je suis né avec une fente palatine il y a 22 ans. C’est une malformation génétique au niveau du palais qui génère un trou et rend plus vulnérable le muscle qui relie les oreilles, la bouche et le nez (trompe d’Eustache). Après de nombreuses opérations, j’ai eu une complication due à la vulnérabilité de la trompe d’Eustache, qui a provoqué une perforation de mon tympan droit et la formation d’une sorte de tumeur derrière mon tympan. Il a donc fallu prévoir une intervention. À la suite de la première greffe de tympan (14 ans), mon tympan s’est à nouveau perforé à cause de cette tumeur. Après la seconde greffe (18 ans), le tympan s’est encore perforé à cause de la même tumeur. En décembre dernier (22 ans), j’ai eu un avis médical en faveur d’une nouvelle greffe de tympan. Avant de décider de toute intervention chirurgicale, il faut passer des radios pour être certain de l’endroit d’intervention et des risques encourus. Après un premier scanner de l’oreille droite, le médecin a identifié le même problème que pour dans les deux cas précédents. Je devez toutefois faire une IRM pour voir plus en détail la tumeur. Or, étant conscient qu’au bout de la troisième perforation du tympan, il peut exister quelque chose de plus qu’un simple problème physique, je suis allé voir Diana. En effet, quelque chose de “plus profond” devait être réglé, et mon corps me le disais. Nous avons donc entrepris un travail en hypnose humaniste pour identifier le problème qui provoquait l’apparition de la tumeur et la perforation du tympan, de manière à pouvoir le régler. Je n’ai pendant ce temps, rien dit au médecin qui me suivait. Au fond de moi, j’étais persuadé que nous pouvions régler le problème avec Diana mais je préférais attendre avant de le dire au médecin, pour que cela n’influence pas son interprétation. Finalement, nous avons fait la dernière séance de soin avec Diana, 3 jours avant l’IRM. Cette dernière séance permettait de finaliser tout le travail entrepris avec Diana 7 mois auparavant. Au niveau “psychologique”, le problème était donc réglé. Il ne restait plus qu’à voir au niveau physique. À la suite de l’IRM, le médecin m’a contacté pour me dire qu’il n’y avait aucune trace de tumeur ni de quelconque aspérité problématique dans mon oreille. Il n’y a donc plus besoin d’opérer. Cette nouvelle m’a permis de prendre complètement conscience, à partir de mon propre corps, que les expériences/vécus ont une influence directe sur les problèmes physiques. Je fais l’interprétation que les maladies sont les messages du corps, qui nous poussent à aller chercher les problèmes qui nous limitent à un certain moment, et à les régler au niveau psychologiques, pour qu’ils ne nous contraignent plus dans notre manière d’agir. Évidemment ce n’est que mon interprétation. Mais je remercie Diana qui a su m’orienter dans ce travail et cette recherche. Il est important de comprendre que Diana est un allier important pour régler le problème, mais ces problèmes sont des enjeux personnels, qui demandent donc un cheminement qui doit être vécu seul. Les séances sont des moments de prise de conscience et de travail, d’accompagnement particulier, mais écouter son corps et s’ouvrir à ses sensations, libérer les vécus traumatiques, ne peuvent être enclenchés que par nous-mêmes. Cela entraîne des changements profonds dans notre manière de voir le monde. Et si l’on veut guérir, il faut l’accepter. Plus que la guérison, c’est le chemin que nous empruntons qui nous pousse à changer et à guérir à la fin. Diana ne peut en aucun cas tout faire à notre place. Mais elle peut répondre aux doutes, et nous orienter dans notre travail personnel. Je la remercie encore beaucoup pour tout ce qu’elle m’a apporté et pour sa disponibilité et son écoute. C’est cela que j’ai beaucoup apprécié. L’ouverture d’esprit et l’écoute son essentiels pour pouvoir se livrer en confiance. Et j’ai une totale confiance en Diana !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *