07 71 85 22 22 et 06 29 27 51 27

L’HYPNOSE  REGRESSIVE,
UNE PLONGEE DANS NOS VIES ANTERIEURES

Hypnose régressive

Nos vies antérieures sont le secret et les liens de nos existences d’aujourd’hui. “

Marie-Claire Blais

L’HYPNOSE REGRESSIVE

Travailler en Hypnose Régressive permet de découvrir l’origine de certains problèmes émotionnels, relationnels ou comportementaux et bien souvent de les régler.

Cela peut également nous aider à transformer certaines phobies ou angoisses qui s’expriment dans notre quotidien.

Mais pourquoi ça marche ?

problème émotionnel

Il est possible que l’être humain ne soit pas juste constitué d’un corps physique, avec un Conscient et un Inconscient, qui naît puis meurt et disparaît. Il est possible que l’être humain soit doté d’une Conscience, ou âme, ou ce que vous voulez… Il existe tant de mots pour définir cette réalité à laquelle beaucoup d’entre nous ont encore du mal à croire !

La Conscience, énergie lumineuse présente dans l’Etre qui s’incarne au moment de la conception et se désincarne lorsqu’il quitte le corps physique, pourrait bien avoir déjà fait l’expérience de nombreuses vies.

Et il se pourrait même que cette mémoire soit gravée quelque part…

Seriez-vous prêt à pousser toutes les portes du passé ?

Bernard Werber

CES BLESSURES INVISIBLES A L’ŒIL NU

Emilie témoigne :

” Ma relation avec ma maman était trop forte et m’empêchait d’avancer. Je n’arrivais pas à me lancer toute seule, il fallait toujours qu’on me tienne la main “.

” Ceux qui ignorent le passé sont condamnés à le répéter. “

Georges Santayana

Emilie vit à la campagne, loin de tout centre universitaire. Après son baccalauréat, elle s’inscrit au CNED et passe un BTS par correspondance car elle ne peut pas envisager de vivre ailleurs que… auprès de sa maman. Nous faisons quelques séances en hypnose humaniste, Emilie se sent beaucoup mieux mais sa relation avec sa mère n’évolue guère.

Nous décidons donc d’explorer ses vies antérieures et demandons à son inconscient de nous conduire vers celle qui pourrait être à l’origine de cette incapacité à s’éloigner de son Périgord natal, et de sa mère ! Très vite, Emilie entre en transe hypnotique.

blessures enfance

Aujourd’hui, Emilie raconte sa séance :

” J’ai 5 ans. Je suis cachée avec ma maman dans un endroit tout petit. Il fait très noir. J’ai un peu peur, mais je suis blottie contre ma Maman donc je sais que je ne risque rien. Tout à coup, un soldat en uniforme ouvre la malle dans laquelle nous sommes cachées. Il nous oblige à sortir. Ils sont plusieurs, ils parlent fort. Ils nous poussent et nous font monter dans un camion puis dans un train. Il y a plein de gens. Ça sent mauvais.

Maman me tient toujours par la main et elle ne cesse de me parler, de me rassurer. Elle dit qu’on va partir en vacances, que tout se passera bien “.

Emilie se pose des questions mais comme sa mère transforme toujours leur réalité en jeu, elle n’est pas vraiment inquiète. Tant que sa maman est près d’elle, tout va bien… Il ne peut rien lui arriver.

” Nous descendons du train. Les soldats poussent les femmes d’un côté, les hommes de l’autre. Maman me tient fort la main… 

Et là, c’est comme si l’image changeait… Nous sommes dans une pièce entièrement carrelée. Il y a plein de femmes nues autour de nous. Nous aussi, nous sommes toutes nues. Maman me tient toujours serrée contre elle. Elle vient de tomber… Voilà, c’est fini. “

Qu’est-ce qui est fini, Emilie ?  “ Je suis morte. C’est fini. ”  

Et elle ouvre les yeux, sans y avoir été invitée. Elle ne semble pas éprouver d’émotion particulière… Tout ce qui vient de se dérouler lui semble « évident ». Comme une sensation de « déjà vu », ou déjà vécu ?

Deux ans plus tard, elle témoigne :

” Suite à cette découverte, ma relation avec ma maman s’est libérée. J’ai pu prendre ma vie en main. Depuis, on communique mieux et on s’aime mieux surtout. On pourrait penser que vivre ce genre d’expériences est bouleversant, mais c’est tout le contraire ! Cela m’a fait du bien de comprendre pourquoi j’avais ce blocage et d’enfin me libérer pour avancer. “

De nombreuses personnes ont pu se débarrasser, grâce à ce type de séance, d’émotions négatives envahissantes ou de schémas récurrents inexplicables par ailleurs.

” La connaissance de nous-même ne sera effective que lorsque le passé aura révélé la cause-racine, si lointaine soit-elle, et son impact persistant sur nos actions. Lorsque le voile entre conscient et inconscient se sera dissipé. “

Denise Desjardins

L’Hypnose Humaniste est une forme d’hypnose « en augmentation deAugmentation de conscience conscience ».

Elle permet d’accéder à des strates de notre mémoire où sont enfouis ces souvenirs qui nous empêchent d’avancer.

Elle permet de dissiper le voile entre Conscient et Inconscient

L’HYPNOSE REGRESSIVE, POUR QUI ? POURQUOI ?

La porte d’entrée pour l’Hypnose Régressive est la recherche d’une explication, ou d’une solution. Vous voulez savoir si vous avez été un pharaon, une princesse ? La curiosité ne vous mènera nulle part ! Nous avons probablement tous eu des milliers de vies… Les connaître toutes ne nous servirait à rien. En revanche, retrouver les vies qui sont signifiantes aujourd’hui, celles qui résonnent encore dans le silence de notre Inconscient, peut vraiment être une source incroyable d’enseignements.

La deuxième guerre mondiale et son cortège d’horreurs a créé des blessures profondes, des regrets parfois… Et l’absence de mémoire ne rend pas les choses plus faciles à vivre !

Marie témoigne :

” J’ai vécu pendant 7 ans avec un homme alcoolique et violent. J’ai plusieurs fois été hospitalisée en raison des coups qu’il m’a donnés. J’ai mille fois claqué des dents de peur, recroquevillée derrière la porte d’entrée, lorsque j’entendais son pas dans l’escalier. Et pourtant je restais… incapable de le quitter !

Femme vulnerable, violences conjugales

Jusqu’au jour où j’ai réussi à m’enfuir sans éprouver de culpabilité : c’était fini.

C’est alors que j’ai rencontré Diana. Elle m’a proposé d’aller chercher pourquoi je m’étais infligée un tel supplice. J’ai retrouvé une vie au cours de laquelle j’étais un S.S. Je martyrisais des juifs dans un camp de concentration. Je n’y prenais aucun plaisir : je ne faisais qu’exécuter les ordres…

Lorsque Diana m’a invitée à rouvrir les yeux, j’ai eu l’impression d’avoir déposé un énorme fardeau. Je me sentais libre, et légère… Comme elle semblait étonnée que je puisse être aussi joyeuse après avoir découvert que j’avais commis des atrocités, je lui ai expliqué : mon ex était juif. Je méritais ce qu’il me faisait. Maintenant j’ai payé ma dette, je suis libre. “

Nous avons tous été tantôt du bon côté, tantôt du mauvais côté… Nous avons fait des expériences qui nous remplissent de fierté, et d’autres dont nous avons terriblement honte. Nos incarnations nous permettent d’explorer toutes les facettes de l’humain. Et nous devons apprendre à ne pas tirer de gloire imméritée des premières ni avoir honte des autres.

Pourtant notre Conscience décide parfois de venir se faire pardonner… etincarnation choisit de subir une épreuve pour compenser ce que nous avons jugé être une mauvaise action. C’est probablement ce qui est arrivé à Lucie ?

QUAND LE CORPS SE SOUVIENT

Il arrive également qu’une blessure physique reçue dans une vie antérieure soit responsable d’un accident de santé dans notre vie actuelle. Vous avez du mal à y croire ? Je vais donc laisser la parole à des personnes qui l’ont vécu. Voici l’étrange histoire de Bertrand :

Depuis trois ans, il est hospitalisé le 11 novembre (pas le 10 ou le 12, toujours le 11 !) pour des colites néphrétiques. Au bout de quelques jours, la douleur disparaît, et Bertrand rentre chez lui… pendant un an. Le 11 novembre de l’année suivante… tout recommence !

Cette incroyable synchronicité m’incite à marcher dans les traces de Platon. Je propose à Bertrand d’explorer ses vies antérieures.

” On ne doit pas soigner le corps séparé de l’âme… C’est une erreur fondamentale des médecins d’aujourd’hui de séparer l’âme et le corps. “

Platon

Bertrand témoigne :

« Je ne voyais pas comment une vie antérieure pouvait provoquer des colites néphrétiques et pourtant…

 Lorsque nous avons décidé de rechercher l’origine de cette douleur récurrente, J’ai très vite été projeté dans un décor moyenâgeux, et j’ai vu une très jolie jeune femme pour laquelle il me semblait éprouver des sentiments forts.

blessure physiquePuis j’ai ressenti une violente douleur à l’endroit où j’ai mal d’habitude le 11 novembre… J’ai vu du sang s’écouler… Je venais d’être blessé lors d’un duel. J’aurais pu décrire précisément l’épée qui m’avait transpercé le côté.

 Diana a vu une plaque mortuaire à moitié effacée par l’usure du temps. Une date apparaissait : 13 novembre 1462, et un prénom (le nom avait été effacé par la pluie). Ce prénom était Franck. Et Franck… c’est mon deuxième prénom ! Je n’en revenais pas, Diana ne pouvait pas le savoir et pourtant elle l’a vu sur cette pierre tombale ! C’était très impressionnant.

J’ai attendu le prochain 11 novembre avec une certaine impatience, ou tout au moins curiosité. Cela fait maintenant plusieurs années, et je n’ai plus jamais eu de colites néphrétiques !! »

Les exemples de problématiques physiques qui ont disparu après un travail en hypnose régressive sont extrêmement nombreux. J’ai sélectionné pour vous cet autre témoignage…

Antoine témoigne :

” J’ai été amputé d’une jambe, juste sous le genou, et j’avais régulièrement un abcès qui apparaissait sur ce moignon. A force de soins infirmiers attentifs, l’abcès disparaissait, mais revenait toujours quelques mois plus tard.

 Un ami m’a dit que cette problématique, qu’aucun médecin n’avait réussi à enrayer, était peut-être reliée à une vie antérieure. J’avais, je l’avoue, un peu de mal à y croire mais je me disais : qui ne tente rien n’a rien ! Et j’en avais vraiment assez de souffrir, encore et encore.

Diana m’a invité à demander à mon inconscient de me montrer la cause originelle de cet abcès. Dès que j’ai franchi la porte, j’ai vu un immense champ de bataille. Les uniformes que portaient les soldats en train de se battre tout autour de moi m’ont fait penser à la 1ère guerre mondiale, une période de l’histoire qui m’a toujours fasciné. J’avais 19 ans, alors que j’en ai 52 aujourd’hui.

Tout d’un coup, j’ai ressenti une violente douleur à l’endroit de mon abcès et j’ai vu ma jambe voler en éclats : je venais de marcher sur une mine ! Je prenais alors conscience du fait que j’avais été amputé dans cette vie… à l’âge de 19 ans ! “

 

ADRESSE ET FORMULAIRE DE CONTACT

ADRESSE

Diana LESEIGNEUR

et

Aurore CLUZEL

ARBOR’ESSENCE

53, chemin de la Tavernerie

LD La Combe du Pech

24200 Carsac-Aillac

FORMULAIRE DE CONTACT

    Vos nom et prénom (obligatoire)

    Votre téléphone (obligatoire)

    Votre email (obligatoire)

    Sujet

    InformationsRendez-vousSuivi

    Votre message